webleads-tracker

  • Transport aérien
  • 23/11/2017
  • 16:30

Frais GDS : les 6 points à retenir de l’intervention de Jean-Marc Janaillac

Opération séduction pour le PDG d’Air France-KLM durant les Journées des Entrepreneurs du Voyage. Objectif : expliquer pourquoi et comment la surtaxe GDS va s’appliquer.
Tour Hebdo :
                Frais GDS : les 6 points à retenir de l’intervention de Jean-Marc Janaillac
A droite sur la photo, Jean-Marc Janaillac, PDG d'Air France-KLM, a réaffirmé sa détermination sur l'application d'une surcharge GDS dès le 1er avril aux participants aux Journées des Entrepreneurs du Voyage. ©M.P.

Attendu comme le loup blanc pour répondre aux questions des professionnels du tourisme sur la surcharge GDS, le PDG d’Air France-KLM n’a pas transigé. Il a même réaffirmé la position de sa compagnie tout en rejetant habilement la faute sur les GDS. Et ce devant un auditoire étrangement calme qui, en retour, ne lui a envoyé ni tomates, ni volée de bois vert.

Ce qu’il faut retenir de sa déclaration :

1) A la question pourquoi imposer des frais GDS, Jean-Marc Janaillac n’a pas cillé et a évoqué un contexte concurrentiel sérieux : "Toutes les options économiques ont été étudiées. Aujourd’hui, nous n’avons pas d’autre choix que de nous adapter au marché. Cela passe par l’utilisation de la norme NDC et, par conséquent, la dénonciation des contrats avec les GDS. Ne pouvant pas supporter la charge qu’ils nous imposent, nous sommes contraints de compenser avec cette surcharge. Le modèle utilisé jusqu’à présent est en fin de cycle. En termes de coûts, de richesse de contenus et de facilité d’utilisation, les GDS ne sont pas à la pointe de ce qu’on peut offrir".

2) Une application dès le 1er avril ? Pas d’autre solution explique le PDG d’Air France-KLM. "Nous n’avons pas choisi cette date. Au 31 mars, les contrats souscrits avec les GDS vont prendre fin. La surcharge s’appliquera donc dès le 1er avril. Mais en attendant cette échéance, il reste encore plus de 4 mois pour avancer ensemble. Car nous ne remettons pas en cause le rôle d’intermédiaire que jouent les agences de voyages. Nous savons ce que nous leur devons. Nous devons les épauler".

3) Un accompagnement garanti. Pour Jean-Marc Janaillac, il convient donc d’aider les agences de voyages dans cette phase difficile : "On est là pour que cette période se passe le mieux possible. On doit travailler ensemble pour préparer un avenir efficace. Nos équipes techniques avancent déjà dans ce sens pour proposer des solutions. On demeure ouvert pour échanger et faciliter la vie des agences".

4) Vers de nouveaux services. Toujours le même discours pour le patron de la compagnie qui martèle : "Ce n’est encore une fois pas notre intérêt que les agences de voyages soient perdues à la date du 1er avril. On va vivre conjointement cette évolution. D’autant que NDC générera de nouvelles relations en permettant, par exemple, de vendre des produits ancillaires. Aujourd’hui, je m’engage à ce que nous mettions à disposition des agences de voyages tout notre contenu et l’ensemble de nos services".

5) Sur le lancement de Joon, un petit rappel des faits : "Air France-KLM subit des coûts élevés. Pour les réduire, on a créé Joon. La compagnie n’est pas née d’une volonté marketing mais d’une contrainte économique dont nous allons faire une force. Avec Joon, nous allons cibler les jeunes et se positionner comme un laboratoire d’expérience".

6) Une évolution vers le low cost long-courrier ? Sur ce point, Jean-Marc Janaillac joue la carte de l’humilité : "Joon n’est pas une compagnie low cost. Pour autant, nous ne voulons être ni condescendant, ni reproduire une attitude arrogante. On regarde ce qui se passe. La joint venture avec Delta sur l’Atlantique nord est un moyen de lutter contre les low cost long-courriers. Et pour rappel, le prix d’un vol Norwegian auquel on ajoute un repas à bord et un bagage en soute peut correspondre au même tarif qu’un billet Air France incluant ses prestations. Mais si cela ne suffit pas, on étudiera cette possibilité".

Marie Poirier (à Lille)

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

n°1587-88 - décembre 2017

DONNEZ VOTRE AVIS

Quel produit vendez-vous le plus pour cet hiver ?

  • Le club
  • La location à la neige
  • Le séjour ou le circuit long-courrier
  • La croisière

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour