webleads-tracker

  • Production
  • 22/11/2017
  • 16:30

Marietton Développement : après Havas Voyages, à qui le tour ?

Le président du groupe, Laurent Abitbol, ne cache pas ses intentions de racheter un voyagiste en 2018. Asia et Kuoni pourraient faire partie de ses cibles.
Tour Hebdo :
                Marietton Développement : après Havas Voyages, à qui le tour ?
Ces deux dernières années, Marietton Développement a mis la main sur Havas Voyages, Selectour Préférence Voyages, Fram Affaires et Celtéa Voyages. ©Adobe Stock

Asia, Kuoni ou un autre… ? Sur qui Laurent Abitbol va-t-il jeter son dévolu, lui qui annonçait en septembre dernier vouloir réaliser des opérations de croissance externe dans le tour-operating en 2018 ?

"Je confirme que nous voulons toujours acheter un voyagiste mais nous n’avons pas fait notre choix ni commencer d’étudier des dossiers", assure le président de Marietton Développement et de Selectour, démentant implicitement la rumeur persistante qui lui prête des vues sur Asia.

"Tous les TO sont à vendre"

Celui qui fêtera le 25 novembre à Lyon, en grande pompe et en présence de 3 000 invités, les 50 ans de son groupe (1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires) dit pouvoir compter sur le soutien actif de ses partenaires financiers, le fonds Siparex, la banque Rothschild et le Crédit Agricole.

Présents à son tour de table, les trois actionnaires lui ont permis de faire tomber dans son escarcelle ces deux dernières années Havas Voyages, Selectour Préférence Voyages, Fram Affaires ou encore Celtéa Voyages il y a deux mois.

"Vous me demandez qui je vais racheter, je n’en ai pas le début du quart d’une idée mais de toutes les façons, tous les TO sont à vendre !", s’en sort d’une pirouette Laurent Abitbol qui n’a jusqu’à présent investi que dans la distribution.

"Il est prompt à se vanter, on l’a vu avec les dossiers de Transat France et Fram qui soit disant l’intéressaient, mais aucune déclaration n’a été suivie d’effet dans le tour-operating", remarque un observateur du secteur, dubitatif.

L’option Asia est-elle alors crédible ? Jean-Paul Chantraine dément être en négociations. "Cela fait 10 ans que j’entends des rumeurs sur Asia. Je ne commente pas les rumeurs", indique le président fondateur du spécialiste de l’Asie.

"Tout le monde parle d'Asia, ce qui est sûr c'est qu'Asia est à vendre", affirme pourtant le patron d'un réseau qui ajoute : "Le problème d'Asia, c'est que si Laurent Abitbol rachète, on ferme les ventes. Il n'y a pas de raison qu'on aille engraisser Havas Voyages".

Asia est une option compliquée

"Asia ne serait de toutes les façons pas l’acquisition la plus facile pour Marietton Développement", analyse un voyagiste concurrent. "C’est un spécialiste du sur mesure, qui réalise 60M€ de chiffre d’affaires en majorité en BtoB en employant plus de 120 salariés. Pas simple à gérer. Stratégiquement, cela semble hasardeux. Ce serait plus évident de racheter Kuoni par exemple", poursuit-il.

"Asia est une très belle marque mais sans son président emblématique, je n’y crois pas du tout", remarque un autre.

Kuoni de son côté a-t-il été approché ? "Il y a déjà eu des rumeurs infondées il y a an", rappelle Emmanuel Foiry, président du TO. "Sorti du giron d’un grand groupe, Kuoni est devenu une PME agile. On voit la différence. Cela fait longtemps que nous ne nous étions pas autant amusés. En plus, en ce moment, le marché est porteur. Alors non, pas de vente en vue", commente-t-il.

Vers une cession de Marietton ?

Le rachat en 2018 d’un voyagiste, mais aussi d’autres agences, annoncé par Laurent Abitbol sera-t-il alors concrétisé quand la rumeur de la cession de Marietton Développement a elle-même circulé il y a quelques semaines, relayée par le quotidien Les Echos ?

Le président de Marietton l’a démentie formellement par tweet. "Mais il n'y a rien d'étonnant à ce qu'un fonds d'investissement qui est là depuis plusieurs années veuille s'en aller", remarque cependant un patron de réseau.

"Un fonds n'a pas vocation à rester longtemps. Laurent Abitbol a fait savoir que Marietton Développement était valorisé 100 millions d'euros. S'il lâche ce montant, c'est que la rumeur est bien réelle", assure-t-il. On le saura vite.

P.F. et C.P.

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

n°1587-88 - décembre 2017

DONNEZ VOTRE AVIS

Quel produit vendez-vous le plus pour cet hiver ?

  • Le club
  • La location à la neige
  • Le séjour ou le circuit long-courrier
  • La croisière

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour