webleads-tracker

  • Transport aérien
  • 21/11/2017
  • 12:10

Aigle Azur change d'actionnaire et de stratégie

Le groupe franco-algérien Weaving se retire au profit de David Neeleman, le fondateur de Morris Air, WestJet, JetBlue et Azul.
Tour Hebdo :
                Aigle Azur change d'actionnaire et de stratégie
La desserte depuis Paris et des provinces françaises de six villes en Algérie représente 80% du trafic de la compagnie qui emploie localement 400 personnes. ©DR

Pour Aigle Azur, une des plus anciennes compagnies aériennes françaises et actuellement la deuxième compagnie tricolore en termes de trafic (deux millions de passagers), une page se tourne et de nouvelles stratégies se dessinent.

Le groupe franco-algérien Weaving (ex-Gofast) d’Arezki Idjerouidene, qui avait redressé la compagnie depuis 2001, vient de céder sa participation, devenue minoritaire. En effet, depuis la fin 2012 le groupe chinois HNA avait pris 48% du capital aux côtés de Lu Azur (20%). Bien que presque majoritaire, l’actionnaire chinois est resté jusqu’à maintenant inactif. Son ambition de desservir la Chine avec Aigle Azur est restée lettre morte.

Si les droits de trafic étaient bien disponibles, les indispensables autorisations de survol de la Sibérie pour une exploitation rentable, n’ont pas été accordées dans le contexte politique avec la Russie. Mais cette situation évolue. Aigle Azur va rouvrir Orly-Moscou cet hiver, ce qui facilitera les négociations.

Décédé l'an dernier, Arezki Idjerouidene, qui avait notamment développé un puissant réseau vers l’Algérie, avait amorcé cette sortie du capital de la compagnie. Elle a été poursuivie par son fils Meziane. Aux commandes d’Aigle Azur est arrivé Frantz Yvelin, ex-La Compagnie, ex-L’Avion. Le choix de ce connaisseur du long-courrier est intervenu pendant les négociations avec David Neeleman et a été avalisé, voire suggéré par celui-ci.

Une ouverture au long-courrier actée

"Pour conquérir de nouvelles parts de marché et poursuivre sa croissance, Aigle Azur, pourra s’appuyer sur un nouvel actionnaire, David Gary Neeleman, l’un des entrepreneurs du secteur aérien parmi les plus reconnus dans le monde, qui a créé et développé quatre compagnies aériennes indépendantes : Morris Air, WestJet, JetBlue et Azul. En 2015, il entre au capital de TAP Air Portugal", indique le groupe Weaving dans le communiqué qui annonce son retrait du capital.

Neeleman, comme il l’a toujours fait par le passé, ne se contentera pas d’une position financière mais interviendra dans les opérations et la stratégie de la compagnie. Celle-ci passe par l’ouverture du long-courrier. Vers la Chine ? Vers l’Amérique latine ou du Nord ? Une certitude, deux A330-300 ont été réservés et les accords professionnels avec les navigants ont été signés pour le passage au long-courrier, ce qui a provoqué cet automne une grève peu suivie lancée par un syndicat de personnel de cabine.

Autre question majeure qui se pose, Aigle Azur gardera-t-elle les appuis en Algérie de la famille Idjerouidene, originaire de Kabylie ? La desserte depuis Paris, mais aussi des provinces françaises, de six villes en Algérie, représente 80% du trafic de la compagnie qui emploie localement 400 personnes. En été, cela représente 119 vols hebdomadaires. Depuis des années, la banque d’Algérie gèle les recettes locales de la compagnie. Près de dix millions d’euros sont en souffrance. Là aussi, c’est un problème qui pourrait trouver une solution, mais avec l’aide de la diplomatie française. Dans la continuité de la relance de TAP Portugal par Neeleman, un rapprochement avec Aigle Azur assez présente au Portugal est possible, ce qui réduirait le poids de l’Algérie dans l’activité de la compagnie.

L’évolution de la stratégie s’est aussi traduite par le récent accord généralisé de code shares avec Corsair, compagnie uniquement long-courrier. Celle-ci, depuis cinq ans, est à vendre ou "prête à accueillir un investisseur" que recherchait un temps Noël Forgeard, un ex-patron d’Airbus, aujourd’hui associé d’une banque d’affaires.

Récemment, le groupe touristique TUI aurait mandaté la banque d'affaires Rothschild pour vendre cette filiale. Une première tentative avait échoué en 2015 avec le groupe Dubreuil effrayé par l’âge de la flotte et le manque de productivité des navigants. Le juge de paix qui accélère ou ralentit les concentrations dans le transport aérien suit les cours du baril de pétrole. De 1,3 dollar le gallon en juin dernier, le kérosène est monté ces jours-ci à 1,70 dollar. Les compagnies qui ont déjà rationnalisé leurs opérations partent favorites.

T.V.

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

n°1587-88 - décembre 2017

DONNEZ VOTRE AVIS

Quel produit vendez-vous le plus pour cet hiver ?

  • Le club
  • La location à la neige
  • Le séjour ou le circuit long-courrier
  • La croisière

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour