webleads-tracker

  • Production
  • 05/10/2017
  • 15:22

TUI France accueille de nouvelles têtes

Alors que 205 départs ont déjà été actés dans le cadre du Plan de Départs Volontaires, le groupe adapte sa nouvelle organisation et son management.  
Tour Hebdo :
                TUI France accueille de nouvelles têtes
La fusion provoque des départs au sein du management.

Il y a des départs chez TUI France, conséquence de la fusion avec Transat France, mais aussi des arrivées et une nouvelle organisation qui se met en place, notamment au niveau de l’encadrement. L’objectif est que les équipes, encore séparées géographiquement entre Levallois-Perret (siège de TUI France) et Ivry-sur-Seine (siège de Transat France) trouvent déjà une bonne dynamique. C’est en janvier prochain que l’emménagement en commun à Levallois est prévu et "on espère qu’à ce moment-là la mayonnaise va prendre", remarque Lazare Razkallah, secrétaire général du CCE.

Des périmètres qui changent

En attendant, et dans cette période de transition délicate, l’organisation s’adapte au fur et à mesure y compris avec de nouvelles têtes. Ainsi TUI France vient de confirmer coup sur coup la nomination de Loïc Davrinche à la direction de la distribution digitale et de Caro Degryse à la direction de la production long-courrier.

Le premier arrive de chez SFR et reprend une partie des fonctions d’Olivier Roche, parti chez MisterFly avant l’été. Il dépendra de Serge Laurens (ex-Transat France) devenu directeur marketing et online du nouveau TUI France et membre du Comex. La seconde a exercé chez TUI Belgique puis chez Emirates Holidays. Elle travaillera sous la responsabilité de Hans Van de Velde, directeur du Tour-operating de TUI France depuis juin 2016.

Elle reprend les fonctions assumées jusqu’à présent par le duo composé de Godeleine Vérin, directrice des TO spécialistes depuis 2015, et Christophe Barrère, qui la secondait comme directeur des activités spécialistes. L’un et l’autre ont quitté l’entreprise. Il reviendra notamment à Caro Degryse de mettre en place la nouvelle production de TUI Tours, la gamme qui devrait se substituer à Vacances Transat dès le printemps prochain.

250 départs à terme

Tandis que l’organigramme de tête évolue, le Plan de Départs Volontaires (PDV) suit son cours. Réunie le 2 octobre dernier, la dernière commission de suivi du premier jalon du PDV composée de représentants de la direction et des syndicats a acté l’acceptation de 205 dossiers, des salariés (à 70% anciens de Transat France) déjà partis ou qui partiront d’ici le 31 janvier prochain. 47 dossiers ont par ailleurs été refusés, 27 autres sont en attente d’une modification du Livre 2 (celui qui définit les postes supprimés). Le cas de 18 salariés, souhaitant partir mais en manque de remplaçants, serait également en suspens.

Le 21 septembre dernier, Pascal de Izaguirre, président de TUI France, annonçait qu’il y aurait 245 départs au global dans le cadre du rapprochement avec Transat France. Le PDV prévoyait à l’origine 301 suppressions de postes et 90 créations.  "Le compte y sera avec même plus de candidats au départ qu’escompté", estime Lazare Razkallah. S’il se réjouit qu’il n’y ait pas de départs sous pression, le secrétaire du CCE s’inquiète néanmoins d’une organisation qui se met en place "par défaut".  "La direction aurait dû plutôt prévoir un plan de départ autonome au lieu d’un PDV avec organisation cible. Vu comment les choses se passent, nous craignons des problèmes organisationnels futurs. Il faut aussi penser à ceux qui restent."

Favoriser le travail en commun

Le planning de l’emménagement en commun en janvier sera tenu, assure la direction de TUI France. "Nous sommes aujourd’hui en phase d’information/consultation sur le réaménagement des locaux", précise-t-elle. "Nous allons réaménager tous les espaces pour favoriser la collaboration et la convivialité. La répartition des services a été faite en cohérence avec la nouvelle organisation." Elle indique ainsi travailler actuellement sur le "microzoning" (l’emplacement de chaque poste de travail).

Parallèlement, un comité constitué d’équipes Transat/TUI a été créé. A son initiative des actions sont déjà mises en œuvre pour faciliter la connaissance mutuelle des équipes et la collaboration. Une condition indispensable à la réussite du projet de fusion One.

Pascale Filliâtre

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

n°1586 - novembre 2017

DONNEZ VOTRE AVIS

Quel produit vendez-vous le plus pour cet hiver ?

  • Le club
  • La location à la neige
  • Le séjour ou le circuit long-courrier
  • La croisière

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour