webleads-tracker

  • Transport aérien
  • 25/09/2017
  • 15:45

Joon se substitue à Air France vers Barcelone, Lisbonne, Porto et Berlin

La nouvelle compagnie démarre son activité moyen-courrier le 1er décembre. Le long-courrier est attendu pour l'été prochain.
Tour Hebdo :
                Joon se substitue à Air France vers Barcelone, Lisbonne, Porto et Berlin
Franck Terner, DG d'Air France (à droite), présente Joon avec Jean-Michel Mathieu, DG de la nouvelle compagnie.©TB

Prévu à la fin du mois prochain avec le programme hiver Iata, le démarrage de Joon en moyen-courrier est finalement acté pour le 1er décembre. Côté destinations, c’est ni plus ni moins un copier/coller de l’activité d’Air France sur quatre lignes non rentables.

Barcelone, Lisbonne, Porto et Berlin au départ de Roissy-CDG sont déjà en machine et reprennent intégralement les fréquences de la maison-mère sur ces routes où Vueling, easyJet, Ryanair font des sont déjà bien implantées. Air France et Joon, en se transmettant les actifs, vont éviter de faire voler des avions vides au démarrage, comme cela avait été le cas au début des bases de province.

Rappelons que Joon n’est pas une low-cost mais "un pilier de Trust Together, une petit sœur permettant d’accélérer la reconquête des marchés, d’opérer avec des coûts réduits par rapport à Air France et d’ouvrir ou de rouvrir des routes", a insisté Franck Terner, DG d’Air France, qui présentait ce matin la nouvelle compagnie avec Jean-Michel Mathieu, DG de Joon.

Un produit proche de celui d'Air France

Certes, il existe des tarifs d’appel – à partir de 39 euros le trajet vers Barcelone – mais l’enjeu de Joon est de produire à coûts réduits. Seront-ils très différents d’Air France ? Difficile de le savoir car cela restera noyé dans les comptes internes non publiés.

Pour éviter le délit de marchandage ou fourniture de main d’œuvre vis-à-vis des navigants, Joon sera obligé d’affréter des avions d’Air France. C’est clairement indiqué en machine. La maison-mère en assurera la commercialisation, aux coûts d'Air France...

"Joon, dans un stade ultérieur, aura la possibilité de commercialiser ponctuellement des avions pour des tour-opérateurs ou des croisiéristes", indique cependant Franck Terner. Les économies de coûts réalisées par Joon viennent essentiellement des pilotes qui ont renoncé à un jour de congé par mois et du personnel de cabine qui a été recruté aux conditions du marché sans le statut Air France.

Bi-classe, le produit moyen-courrier prévu avec dix-huit A320 à terme reste proche de celui d’Air France avec des sièges en cuir, une boisson offerte en éco avec possibilité d’acheter des compléments, un repas complet en business. Nouveau, le passager pourra se connecter en Wifi à un portail où il pourra avec son téléphone, sa tablette ou son Pc se connecter à des programmes en streaming.

Précisons qu’il s’agit d’une liaison en Wifi avec un serveur embarqué, pas d’un accès à internet. Chaque siège dispose, par ailleurs, d’une prise USB pour recharger son appareil. Le passager Joon aura accès aux services au sol d’Air France comme SkyPriority, les salons en classe affaires, le cumul de miles Flying Blue., etc.

Direction Fortaleza et Mahé en long-courrier

Fin mars prochain, avec le service d’été Iata, démarrera l’activité long-courrier de Joon avec deux destinations. Fortaleza au Brésil n’a jamais été desservie par le groupe. Celui-ci profite de la présence de sa partenaire GOL pour desservir le nord-est à raison de deux fréquences hebdomadaires au début.

L’autre destination – Mahé aux Seychelles – est un retour de la compagnie nationale un quart de siècle plus tard. Trois vols hebdomadaires sont déjà en machine. Un problème reste à régler. Ces dernières années, Air France proposait les Seychelles en code share sur les trois fréquences hebdomadaires d’Air Seychelles. Le partenariat va-t-il être maintenu ?

Le contexte est difficile car Air Seychelles est contrôlé par Etihad Airways, elle-même en délicatesse avec Air France faute de parvenir à un accord plus général. Aujourd’hui, il n’y a pas d’accord. Actuellement, un vol réservé le lundi, mercredi et samedi coûte avec Joon 299 euros et 523 euros les autres jours avec Air Seychelles…

Thierry Vigoureux

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

n°1586 - novembre 2017

DONNEZ VOTRE AVIS

Quel produit vendez-vous le plus pour cet hiver ?

  • Le club
  • La location à la neige
  • Le séjour ou le circuit long-courrier
  • La croisière

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour