webleads-tracker

  • Destination
  • 08/09/2017
  • 15:07

Irma : TO et compagnies de croisière ont pris leurs précautions

Survenu en période de basse-saison, l’ouragan Irma, qui a dévasté Saint Martin et Saint Barthélémy, a été bien anticipé par les voyagistes.
Tour Hebdo :
                Irma : TO et compagnies de croisière ont pris leurs précautions
Les TO ont pris leurs précautions en amont du passage de l'ouragan Irma. ©Google Maps

L’heure est aux bilans, catastrophiques, et à la solidarité, après le passage d’Irma. De mémoire de voyagiste spécialiste des destinations tropicales, on n’avait jamais eu à faire à tel déchaînement climatique. "Ça fait 30 ans que je fais ce métier, nous avons connu d'autres procédures cyclones avec quelques arbres cassés, mais jamais on a eu ce niveau de dégâts", a indiqué à l'AFP Gilbert Cisneros, président d’Exotismes qui a fait voyager, au cours de l’exercice 2016, 3 715 clients à Saint Martin, 552 à Saint Barthélémy et plus de 30 000 en Guadeloupe et Martinique.

Comme nombre de ses confrères, le TO a encore peu d’informations en provenance des deux îles mais se montre très rassurant concernant ses clients à destination. "Nous avons pu anticiper l’arrivée d’Irma puisque son passage avait été annoncé bien en amont", note Didier Sylvestre, directeur général adjoint chargé du commercial d'Exotismes. C’est la basse saison touristique et le voyagiste ne comptait que "quelques dizaines de clients" sur place, qui ont pu être rapatriés avant l’ouragan, les départs des quelques clients en partance étant annulés.

Peu de clients sur place

Le Seto confirme que ses membres — dont ne fait pas partie Exotismes — ont recensé seulement une trentaine de clients sur place. Ils sont tous en contact avec leur opérateur. Chez TUI France, "tous les clients TUI quelles que soient les lignes de produits, vont bien", indique la direction de la communication. Le TO a pris des mesures commerciales pour les départs vers Saint-Martin et Saint Barthélémy prévus d’ici au 31 décembre. Les clients peuvent reporter leur voyage vers une autre destination ou bénéficier d'un avoir valable 6 mois. En Floride et aux Bahamas, le TO a modifié les itinéraires de ses circuits pour éviter Miami et a rapatrié les clients présents dans l’archipel. En République Dominicaine et à Cuba, tout le monde "a été mis à l’abri" quitte à changer de chambre.

Le Club Med a, lui aussi, pris en amont toutes les précautions dans ses villages de Punta Cana en République Dominicaine et Turks&Caicos, conçus "pour résister à de tels évènements". "Les procédures de sécurité ont été renforcées", explique un porte-parole du groupe qui ne déplore pas de dégâts matériels ni de victime. "Notre bureau de Miami qui gère la zone Amérique du Nord suit l’évolution en temps réel de même que notre service sécurité et hygiène à Paris." Les excursions ont évidemment été annulées. Le groupe dit ne pas avoir constaté d’annulations.

"Depuis la République dominicaine, les informations sont rassurantes", précise de son côté Nicolas Ivaldi, directeur commercial d’Empreinte. "Les vols sont maintenus. Les clients avaient été changés de chambres et installés dans celles les plus éloignées de la plage ou à l'étage."

Relogement et mise en sécurité

A Cuba où Irma était attendue dans la journée, "les clients en séjour dans les Cayos Cayos dans la partie Nord de l’île ont été rapatriés soit sur La Havane, soit sur Varadero et sont en sécurité dans des hôtels aux infrastructures permettant d’affronter un cyclone", ajoute-t-il dans un courrier adressé aux agences. Aux Bahamas, la cellule de crise fera un point sur l’état des infrastructures après le passage d’Irma. "Pour l’heure, l’ensemble des clients en partance ont été re-routés ou protégés sur d’autres destinations."

Il faudra maintenant aviser dans les prochains jours pour les départs de l’hiver. "Nos prochains départs pour Saint Barth sont mi-novembre au Cheval Blanc. Nous attendons des nouvelles de l’hôtel pour savoir s’ils sont opérationnels. Pour l’instant, les communications sont coupées", remarque Bertrand Noël, directeur général de Tropicalement Vôtre. Mais aucune annulation à date à déplorer chez le spécialiste. "Les autres destinations que nous proposons dans les Caraïbes, Guadeloupe, Martinique, Sainte Lucie ont été épargnées. Et les réservations continuent à tomber pour la Guadeloupe et les Bahamas notamment. Mais José (l’ouragan qui pourrait toucher les Antilles à partir de samedi avec toutefois une intensité annoncée moindre qu’Irma, NDLR) peut évidemment changer la donne", s’inquiète Bertrand Noël.

Vigilance renforcée

L’état d’urgence déclaré sur toute la Floride, en attente d’Irma et de ses suiveurs, a modifié les programmes de croisière dans la zone. MSC a ainsi annoncé l'annulation de la croisière du MSC Divina au départ prévu du sud de la Floride samedi 9 septembre. Irma "rend toute rotation impossible", explique un communiqué. Des conditions spécifiques de report et de remboursement sont mises en place pour les passagers concernés.

MSC a par ailleurs annulé l’escale du MSC Opera prévue dans le port de la Havane ce vendredi 8 septembre, le navire restant par mesure de sécurité en escale prolongée à Cozumel au Mexique. De son côté, Costa fait savoir qu’aucun de ses navires n’est dans la zone actuellement, la saison démarrant en décembre. Son programme de rotation hiver dans la région est donc "confirmé" à ce jour. La compagnie "surveille néanmoins la situation de près" et avertira de toute modification éventuelle ses partenaires et passagers.

Pascale Filliâtre

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

n°1586 - novembre 2017

DONNEZ VOTRE AVIS

Quel produit vendez-vous le plus pour cet hiver ?

  • Le club
  • La location à la neige
  • Le séjour ou le circuit long-courrier
  • La croisière

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour