webleads-tracker

  • Production
  • 04/09/2017
  • 14:36

Exotismes fête ses 30 ans en grande pompe

Le bénéfice du TO s’est envolé de plus de 26% l’an dernier. Pour poursuivre son développement, Exotismes parie sur la croissance externe et sur de nouvelles destinations.
Tour Hebdo :
                Exotismes fête ses 30 ans en grande pompe
Le PDG d'Exotismes, Gilbert Cisneros, et Didier Sylvestre, DG adjoint du TO, chargé du commercial, le 2 septembre à Paris. ©Marie Poirier

L'ambiance sera à la fête, à Marseille, le 7 septembre prochain. Parce que le tour-opérateur fêtera ses 30 ans, mais aussi parce qu’il a réalisé une année 2016 exceptionnelle. Pour son exercice clos le 31 décembre dernier, le spécialiste des îles a réalisé un chiffre d’affaires de 115,8 M€, en hausse de 2,7% par rapport à 2015. "La croissance a été tirée par les performances de l’océan Indien, qui a bénéficié des reports depuis les Caraïbes suite à la crise du virus Zika", explique le PDG Gilbert Cisneros.

Dans le détail, parmi les 86 759 clients en 2016 (un chiffre stable comparé à 2015), plus de 21 000 ont mis le cap sur l’île Maurice, toujours le best seller du tour-opérateur. La Réunion fait aussi une belle envolée, avec 11 345 clients, suivie par les Seychelles (4 800) et les Maldives (2 800). Dans les Caraïbes, la Guadeloupe frôle les 17 000 clients, devant la Martinique (14 600) et la République dominicaine (8 000 pax). 

Mieux, le tour opérateur continue à afficher une excellente rentabilité. L’an dernier, il a réalisé un bénéfice de 3,09 M€, en progression de 26,7% par rapport à 2015. "Nous avons beaucoup investi ces dernières années dans la technologie, ce qui nous a permis d’améliorer notre taux de productivité. Aujourd’hui, chaque progression du chiffre d’affaires se traduit par une hausse du résultat net", ajoute Gilbert Cisneros. 

Au minimum 5% de croissance cette année

2017 s’annonce encore meilleure. Le tour opérateur s’est fixé un objectif de croissance de 5% mais pourrait faire mieux. Sur les sept premiers mois de l’année, les ventes ont en effet progressé de 7%, avec notamment un fort redémarrage des Antilles (+30%) et d’excellentes performances pour La Réunion (+30%).

Les nouveaux marchés (Sri Lanka, Dubaï…) affichent également de belles progressions. Exotismes devrait par ailleurs profiter de sa politique de croissance externe. Après le rachat de Vo2max Voyages (tourisme sportif) en 2014, il a pris une participation de 51% dans Greens du Monde (golf) durant l’été.

D’autres rachats ne sont pas exclus dans les prochaines années, avec deux cibles : la reprise de TO de niche en BtoC, mais aussi d’un voyagiste BtoB majeur, complémentaire en termes d’activités à Exotismes ; pourquoi pas un spécialiste de l’Asie ou des Etats-Unis.

Au-delà de capacités financières supplémentaires pour réaliser ces opérations de croissance externe, le TO investit chaque année 400 000 à 500 000€ dans la technologie, avec une petite dizaine de personnes qui travaillent à temps plein dans le service Recherche & Développement.

L’an dernier, son nouveau site internet a notamment permis de doubler le trafic par deux. Aujourd’hui, plus de 60% des ventes en agences sont totalement réalisées en ligne, un taux qui bondit même à 80% dans les réseaux de la grande distribution.

Lancement du Mexique comme destination de l'hiver

Parmi les innovations lancées l’an dernier, un robot permet une reconnaissance immédiate de l’adresse IP de l’agence. En allant chercher dans l’historique des devis et ventes, il permet de personnaliser chaque home-page avec des offres adaptées au profil des clients de chaque agence et d’afficher tous leurs dossiers en cours !

La prochaine étape, attendue pour 2019, sera le développement de l’intelligence artificielle qui permettra d’automatiser la vente de voyages sur-mesure. "Au lieu d’industrialiser la relation client, la technologie permet d’être au service de l’humain et de valoriser le travail des conseillers experts", estime Gilbert Cisneros.

En attendant, Exotismes innove aussi sur le terrain en lançant cet hiver une nouvelle destination, à savoir Cancun et la Riviera Maya (Mexique). Au menu : des vols réguliers négociés auprès d’Air France, Air Europa, XL Airways et American Airlines, une production de séjours balnéaires entre Cancun et Playa del Carmen avec un choix de 22 hôtels (Barcelo, Bahia Principe, RIU et Paradisius/Melia) accompagnés d’excursions packagées, et trois autotours (5, 7 et 9 nuits). Le prix de l’autotour de 9j/7n au départ de Paris démarre à 1579 € par personne (en petit déjeuner, avec location de voiture, hôtels et entrées dans certains sites).

Parallèlement, Exotisme développe son offre au Sri Lanka, avec une offre balnéaire renforcée et 5 nouveaux circuits avec chauffeur pour explorer l’île. En attendant d’autres destinations dans le futur, selon Gilbert Cisneros : "Nous proposerons sûrement Cuba un jour, mais il est trop tôt. Nos clients souhaitent un produit normé et l’île doit encore faire face à des problèmes de qualité et de sécurité."    

Thierry Beaurepère

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

n°1586 - novembre 2017

DONNEZ VOTRE AVIS

Quel produit vendez-vous le plus pour cet hiver ?

  • Le club
  • La location à la neige
  • Le séjour ou le circuit long-courrier
  • La croisière

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour