webleads-tracker

  • Transport aérien
  • 28/07/2017
  • 14:50

Air France-KLM noue des partenariats tous azimuts

Air France-KLM et Delta prennent le contrôle de Virgin Atlantic tandis que China Eastern et Delta entrent au capital du groupe franco-hollandais à hauteur de 10%.
Tour Hebdo :
                Air France-KLM noue des partenariats tous azimuts
Le groupe Air France-KLM noue des partenariats avec Delta et Eastern Airlines et prend le contrôle de Virgin Atlantic. ©Wikipedia

Les capitaux et les alliances s'envolent pour Air France. Première opération de consolidation, la prise de contrôle de Virgin Atlantic, la compagnie britannique de l’emblématique Sir Richard Branson. Pour cela, le groupe Air France-KLM rachètera à Virgin Group 31% du capital de Virgin Atlantic pour un montant de 220 millions de livres (250 millions d’euros environ). Comme Delta a déjà des parts à hauteur du maximum autorisé de 49%, Air France-KLM et Delta réunies prennent le contrôle de Virgin Atlantic, dotée de 39 avions long-courriers, 29 destinations, plus de 9 000 salariés, pour un total de 5,4 millions de passagers transportés. Une opération toutefois à confirmer en 2018, en fonction des négociations sur le Brexit.

Cette prise de contrôle de Virgin Atlantic s’avère être un grand coup stratégique qui assoit la co-entreprise Atlantic existante d’Air France-KLM-Delta face à British Airways sur les routes Londres-Etats Unis, les plus rentables de l’Atlantique-Nord. En même temps que ces mouvements de capitaux, des joint-ventures permettent, en mettant en commun recettes et dépenses, de créer des compagnies virtuelles sur certains faisceaux. "La création de cette joint-venture confortera ainsi la position de premier plan d'Air France-KLM sur les marchés nord-américain et européen", explique Jean-Marc Janaillac, PDG d’Air France-KLM.

La joint-venture s’appuyera sur le plus important réseau aérien via douze hubs des deux côtés de l'Atlantique : Amsterdam, Atlanta, Boston, Cincinnati, Detroit, Los Angeles, Londres Heathrow, Minneapolis-St Paul, New York-JFK, Paris-CDG, Salt Lake City and Seattle. Les dirigeants d’Air France-KLM, de Delta et de Virgin Atlantic n’ont pas manqué de souligner, lors de la présentation du nouvel ensemble, les opportunités de coordonner les réseaux, de synchroniser les correspondances, d’étendre le périmètre, d’offrir plus de salons d’aéroports et de programmes de fidélisation.

Prise de participation de Delta et de China Eastern

Deuxièmes mouvements majeurs, Delta et China Eastern, sans que les deux ne se soient concertées, souscriront à part égale à deux augmentations de capital d’Air France-KLM réservées pour un montant total de 751 millions d’euros et au prix de souscription de 10€ par action (cote boursière aujourd’hui 12,10 euros), leur permettant d'acquérir chacune 10% du capital du groupe et en s’engageant d’y rester au moins cinq ans. Cette augmentation de capital qui désendette AF-KL de 500 millions d’euros environ sur 2,9 milliards de dette, devra être autorisée par une assemblée générale extraordinaire des actionnaires le 4 septembre. Elle crée une nouvelle répartition du capital du groupe : l'Etat français à hauteur de 14%, les salariés 5%, autres Européens 41%, autres non Européens 24%, China Eastern 10% et de Delta 10%. La part de l’Etat est diluée de 17,6% à 14% tout en gardant 23% des droits de vote au conseil d’administration. Delta et China Eastern auront chacune un siège.

Par ailleurs, à côté de ces choix capitalistiques, Air France-KLM va intensifier sa coopération commerciale et renforcer son partenariat avec China Eastern dans le cadre de la joint-venture existante avec la compagnie chinoise. Cette stratégie vise à contrer les compagnies du Golfe qui offrent des dessertes à prix concurrentiels via leurs hubs. L'objectif est "de sécuriser et renforcer la présence d'Air France-KLM sur le marché chinois grâce à un partenariat de long-terme, de lui assurer une position de leader européen sur Shanghai, principal marché d'affaires en Chine, d'améliorer les services rendus à ses clients et permettre une coopération élargie en matière de réseau et de synergies opérationnelles", a expliqué Frédéric Gagey, directeur financier d'Air France-KLM, lors d’un entretien téléphonique. Le renforcement de cette coopération se fera en accord avec la stratégie de partenariat de Delta, déjà actionnaire de China Eastern Airlines Corporation Limited à hauteur de 3,2%. Notons que, de son côté, American Airlines (alliance Oneworld) est déjà présente au capital de China Southern (2%), une autre grande chinoise qui reste membre de SkyTeam malgré cet participation capitalistique.

De bons résultats 2016

L’annonce de cette consolidation du transport aérien sino-euro-américain est intervenue à la veille de la publication des comptes semestriels d’Air France-KLM. Ceux-ci sont excellents avec un résultat d’exploitation de 353 millions d’euros. Mais la part due à KLM reste supérieure à celle d’Air France. Ainsi la marge d’exploitation est en hausse de 1,6 point à Amsterdam contre 0,6 point à Paris. De même dans Transavia, la filiale low-cost qui devrait afficher un résultat positif en 2017, la productivité de la partie néerlandaise est supérieure. C’est un sujet de conflit entre les deux capitales où on considère même que Joon, la nouvelle filiale à coûts réduits, pourrait nuire au développement de KLM. Frank Terner, patron d’Air France dément formellement. Il a donné quelques informations complémentaires sur les destinations moyen-courriers de démarrage cet automne avec quatre avions, à savoir la péninsule ibérique (Barcelone, Lisbonne, Porto) ainsi que Berlin. Ces vols sont probablement déjà en machine sous code AF en attendant celui de Joon. Ce qui n’est pas le cas des nouvelles dessertes que devra conquérir la nouvelle filiale.

L’amélioration des résultats et la performance de la recette unitaire devraient perdurer car les engagements de réservation pour les quatre prochains mois sont supérieurs à ceux de l’an dernier. Autres bonnes nouvelles, la reprise s’affiche au deuxième semestre sur tous les réseaux, y compris l’Asie et l’Amérique latine qui avaient beaucoup chuté l’an dernier.

Thierry Vigoureux

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

n°1586 - novembre 2017

DONNEZ VOTRE AVIS

Quel produit vendez-vous le plus pour cet hiver ?

  • Le club
  • La location à la neige
  • Le séjour ou le circuit long-courrier
  • La croisière

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour