webleads-tracker

  • Transport aérien
  • 28/07/2017
  • 11:02

Etihad affiche des pertes en 2016

Les prises de participation dans des compagnies déficitaires et une mauvaise gestion des couvertures carburant ont pesé sur les comptes l'an passé.  
Tour Hebdo :
                Etihad affiche des pertes en 2016
Les pertes d'Etihad en 2017 se chiffrent à près de deux milliards de dollars. ©Wikipedia

La compagnie dubaïote affiche de lourdes pertes pour l’exercice 2016, de l'ordre de 1,87 milliard de dollars pour 8,36 milliards de chiffre d’affaires. Le bénéfice en 2015 était de 103 millions de dollars et le CA de 9 milliards. Selon le communiqué de la compagnie, ces pertes sont dues "à hauteur de 808 millions de dollars à certains actifs et risques financiers avec les partenaires, principalement Alitalia et Airberlin".

Ces mauvais choix ont causé le départ du patron James Hogan le 1er juillet dernier. Sa gestion n’avait également pas été pertinente en matière de couverture carburant où il avait misé sur un pétrole cher. "Nos positions de couverture de carburant, qui ont aidé à gérer les dépenses en carburant pendant l'explosion des prix du pétrole tout en ayant eu une incidence importante sur notre base de coûts l'année dernière, se réduiront en 2017. Nous observons également des améliorations prometteuses dans la contribution faite par nos stratégies de revenus auxiliaires et nous prévoyons qu'ils compensent une partie de la diminution du rendement", explique Peter Baumgartner, nouveau PDG d'Etihad Airways.

Le taux de remplissage en baisse

En effet, la compagnie rend payant le service chauffeur pour les classes Business et First, ce qui va différencier Etihad de Qatar Airways, Emirates ou Oman Air. Une nouvelle option payante "Siège sans voisins" apparaît en classe Economique. Lors de la réservation sur GDS, il sera possible d’acquérir aux "enchères" jusqu'à trois sièges vides à côté du sien, sous réserve de la disponibilité et de la configuration de la cabine.

Plusieurs clignotants sont au rouge chez Etihad comme le remplissage des avions de 78,6% en 2016 contre 79,4% en 2015. Certes, le nombre de passagers augmente légèrement de 17,6 millions à 18,5 millions, grâce à des avions de plus grande capacité mais très légèrement moins nombreux (119 contre 121 l'année précédente). Aussi, les économies restent à l’ordre du jour. En 2016, la compagnie aérienne a lancé un programme Right Size & Shape qui a généré des économies d'un total de 4% grâce à des réductions d'effectifs. D'autres mesures seront mises en place d'ici la fin de cette année.

Thierry Vigoureux

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

DONNEZ VOTRE AVIS

Qu’est-ce qui vous est le plus utile à lire dans votre quotidien ?

  • L’actualité du secteur
  • Des retours d’expérience de pros
  • Des conseils d’experts
  • Des informations pratiques

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour