webleads-tracker

  • Réceptif
  • 18/07/2017
  • 12:57

Quand tourisme rime avec sécurité à Paris

Décidé par le précédent gouvernement en mars dernier, le plan "tourisme et sécurité" se met progressivement en place, notamment dans la capitale.
Tour Hebdo :
                Quand tourisme rime avec sécurité à Paris
Le musée du Louvre fait partie des signataires de la convention "Sécuri-site" parisienne. ©Pixabay

Montrer que Paris est "une ville sûre". Et avec elle, toute la France. C’est l’objectif du plan "tourisme et sécurité" initié par Mathias Fekl, ancien secrétaire d’Etat au tourisme de François Hollande, en mars dernier. Alors que la saison estivale est lancée, le plan est progressivement mis en place. Hier, le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, a signé une convention avec des groupes privés et institutionnels pour la délivrance du label "Sécuri-site". Depuis début juillet, d'autres conventions "Sécuri-site" ont été signées en France notamment en Haute-Savoie, en Isère ou encore dans les centres de vacances Center Parcs.

Pour l'obtenir, les hôteliers, les commerçants ou encore les musées doivent évaluer leurs dispositifs de sécurité. Par exemple, leurs caméras de surveillance ou la présence d’agents de sécurité dans leurs établissements. Le cas échéant, des "ajustements" doivent être apportés pour obtenir ce label. Il n’est pas juridiquement contraignant mais vise à rassurer par sa visibilité et par le fait qu’il est attribué par le préfet du département concerné. A terme, tous les sites touristiques sont appelés à être labellisés. Parmi les signataires de lundi, on compte le musée du Louvre, la Ville de Paris et le groupe LVMH.

Consolider la reprise du tourisme à Paris et en France

Le reste du plan rentre progressivement en application. Le nombre de patrouilles de policiers et de militaires dans les gares augmente, la présence de patrouilles européennes (c’est-à-dire composées de policiers ou de militaires étrangers) s’accentue et de nouvelles caméras sont installées à Paris et en Île-de-France. La préfecture de police de Paris travaille aussi à l’amélioration de la prise en charge des touristes étrangers en cas de dépôt de plainte par la possibilité de la déclarer en ligne ou bien d’accéder à un service de traduction en 30 langues.

Ces mesures doivent permettre de consolider la reprise du secteur touristique, dans une dynamique positive depuis le début de l’année. Avec plus de 40 millions de nuitées, Paris est la ville la plus visitée au monde. Le tourisme est générateur de 400 000 emplois directs en région parisienne. 

Manon Gayet avec AFP

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

DONNEZ VOTRE AVIS

Qu’est-ce qui vous est le plus utile à lire dans votre quotidien ?

  • L’actualité du secteur
  • Des retours d’expérience de pros
  • Des conseils d’experts
  • Des informations pratiques

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour