webleads-tracker

  • Transport aérien
  • 30/06/2017
  • 12:00

Etihad serre les boulons

La compagnie d’Abu Dhabi rend payant des services autrefois gratuits.
Tour Hebdo :
                Etihad serre les boulons
Etihad Airways réduit son train de vie et celui de ses passagers ©Etihad

En plein séisme managérial et financier, Etihad Airways subit également la crise diplomatique aux Emirats Arabes Unis. La compagnie a toutefois décidé de muscler sa desserte de Paris en y affectant un Airbus A380 aux emménagements très haut de gamme. Cet A380 de 496 sièges remplace à partir de demain un Boeing 777 de 328 sièges. Soit 1 176 sièges de plus par semaine. Cette offre doit toutefois être pondérée car, jusqu’en juillet 2015, Etihad Airways et sa filiale Air Seychelles proposaient jusqu’à trois fréquences quotidiennes Paris-Abu Dhabi. Cette desserte, en code share avec Air France, est retombée à deux quand Air Seychelles a desservi Mahé en vol non stop. Le dernier chiffre annuel connu de passagers transportés entre Paris et Abu Dhabi est de 391 474.

C’est Mohammed Al Bulooki, président par intérim et directeur commercial, qui coupera le ruban ce 1er juillet à l’arrivée à Roissy-CDG d’Abu Dhabi du très gros porteur. Le PDG James Hogan a été prié de faire ses valises ce même jour. Ses investissements dans des compagnies européennes (Air Berlin, Alitalia, Air Serbia, etc.) ou Air Seychelles qui perdaient de l’argent, ont engendré 2,5 milliards d'euros de pertes. Depuis la fin de l’année dernière, près de 3 000 postes ont été supprimés dans la compagnie nationale des EAU qui en comptent 12 000. La création d’une compagnie entre Etihad et TUI a aussi été annulée. Le directeur financier a aussi été congédié tandis que le Français Bruno Matheu, en charge des alliances, ex-Air France, a démissionné.

Des détours trop coûteux

Plus récemment, la crise diplomatique entre d’une part le Qatar (et l’Iran), d’autre part les Emirats Arabes Unis, l’Arabie saoudite, l’Égypte ne facilite pas le transport aérien dans la région avec de nombreux pays et zones interdits de survol. Un vol Paris-Abu Dhabi compte plusieurs détours pour éviter la Syrie et l’Irak puis, depuis peu, le Qatar. A chaque fois, des minutes en plus de survol pour des long courriers qui coûtent au moins 12 000 euros de l’heure. En termes d’exploitation, la récente fermeture de l’espace qatari pour Etihad Airways se traduit par quatre Airbus A320 cloués au sol, soit près de 4 000 passagers par jour.

Des économies avec les frais ancillaires

Aussi Etihad Airways réduit-elle son train de vie et celui de ses passagers, introduisant à compter du 3 juillet des pratiques commerciales jamais vues de la part d’une compagnie du Golfe. Elle fait appel en effet aux frais ancillaires pour arrondir ses fins de mois et faire des économies. Une nouvelle option payante "Siège sans voisins" apparaît en classe Economique. Lors de la réservation sur GDS, il sera possible d’acquérir aux "enchères" jusqu'à trois sièges vides à côté du sien, sous réserve de la disponibilité et de la configuration de la cabine. C’est intéressant sur les gros porteurs (A330, B787, B777, A380)  où la rangée centrale compte quatre sièges. Le résultat des enchères sera connu trente heures avant le vol.

Etihad commercialise aussi ses salons à des tarifs encore à l’étude (négociable ?). Un accès au Premium Lounge en option (60 euros) sera proposé à la classe Economique. Un accès au First Class Lounge et Spa sera possible pour la classe Affaires. De même, le service chauffeur pour les classes Business et First devient une option payante pour toutes les destinations internationales, ce qui va différencier Etihad de Qatar Airways, Emirates ou Oman Air. De plus, les passagers de la classe Economique pourront utiliser les services chauffeur d'Etihad via, bien sûr, une option payante. Des services chauffeurs restent gratuits à Abu Dhabi pour les voyageurs en classes Business et First.

Thierry Vigoureux  

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

DONNEZ VOTRE AVIS

Qu’est-ce qui vous est le plus utile à lire dans votre quotidien ?

  • L’actualité du secteur
  • Des retours d’expérience de pros
  • Des conseils d’experts
  • Des informations pratiques

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour