webleads-tracker

  • Distribution
  • 23/06/2017
  • 12:40

Laurent Abitbol réélu in extremis à la présidence de Selectour

A huit voix contre sept, Laurent Abitbol rempile de justesse pour un second mandat à la tête de Selectour. Son projet de "New Coop" peut-il encore voir le jour ?
Tour Hebdo :
                Laurent Abitbol réélu in extremis à la présidence de Selectour
Avec seulement huit voix à son actif sur 15, Laurent Abitbol n'a pas été réélu dans un fauteuil à la présidence de Selectour. ©Selectour

On est loin du raz-de-marée de l’an dernier lorsque Laurent Abitbol avait été élu à l’unanimité. Un an plus tard, la donne a déjà changé et la confiance a largement chuté.

Hier soir, à l’issue de l’assemblée générale annuelle du réseau, Laurent Abitbol a été réélu président de Selectour par les membres du conseil d’administration mais à seulement huit voix contre sept pour Carole Cresson (Carol’s Voyages).

Le président du groupe Marietton, qui succède depuis l’an dernier à Dominique Beljanski, a bien failli tirer sa révérence. Et pour cause. Aucun des six administrateurs sortants (Dominique Beljanski, Cécile Eglessies, Bernard Garcia, Alain-Philippe Jomeau, Rémy Pons et Jean-Marie Seveno) n’a été réélu au conseil d’administration et il s’en est fallu de peu pour que les cinq nouveaux administrateurs élus plus tôt dans la journée réussissent leur pari.

Tous issus de "l’opposition", Alain Alvarez (Rueil Voyages), Marc Boehm (Altitude Voyages), Caroline Bouillot (Travel Connaisseurs), Nathalie Le Pourhiet (Excellent Voyages) et Nathalie Mornas (Daumesnil Voyages) intègrent donc le conseil d’administration de Selectour pour une durée de trois ans.

Quel avenir pour la "New Coop" ?

L'hyperprésidence de Laurent Abitbol, sa volonté de bousculer les codes et les fondements du réseau, son franc parler et le changement de modèle économique qu’il veut mettre en place rapidement suscitent désormais la méfiance d’une grande partie des adhérents et ils l’ont exprimée hier dans les urnes.

Dans ces conditions de défiance, Laurent Abitbol peut-il encore mener à bien son projet de "New Coop", qui divise au sein même de son conseil d’administration et qui a mis le feu aux poudres ?

Ce projet, qui prévoit notamment d’ouvrir le capital de Selectour Entreprise, pourrait ne jamais voir le jour. Les deux administrateurs qui le défendaient encore la semaine dernière auprès de la presse, Jean-Marie Seveno (à l’origine du projet) et Alain-Philippe Jomeau (rapporteur), n’ont pas été réélus hier.

De plus, Laurent Abitbol s’est engagé auprès des adhérents du réseau à ne le déployer que s’il récoltait au moins 66% des suffrages lors de son vote en décembre prochain. Désormais, rien n’est moins sûr.

Céline Perronnet

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

jean jacques

il faut dire que la ficelle est un peu grosse Nul n'est volontaire a la captation d'un groupement qui appartient a tous au profit de quelques uns que l'on pourrait compter sur une seule main

le 24 Juin 2017

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

DONNEZ VOTRE AVIS

Comptez-vous aller au salon IFTM Top Resa ?

  • Oui c’est un rendez-vous majeur
  • Oui pour quelques rendez-vous
  • Je ne sais pas encore
  • Non cela ne m’est pas utile

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour