Menu
S'identifier
Destination

Un an après l'élection de Donald Trump : ce qui a changé pour le tourisme


Publié le : 08.11.2017
{ element.images.0.titre }}
Donald Trump a été élu le 8 novembre 2016 et est devenu président officiellement le 20 janvier dernier. I Crédit photo © Gage Skidmore/Flickr

Il y a un an jour pour jour, les Américains ont élu leur 45ème président. Retour sur trois événements qui ont bousculé, depuis, le secteur touristique.

Le travel ban, un décret anti-immigration

C’était l’une de ses promesses de campagne les plus controversées. Promulgué le 27 janvier dernier, puis retoqué à deux reprises, ce décret présidentiel concerne les ressortissants de six pays – contre sept précédemment, l’Irak ayant été sorti de la liste, ainsi que le Soudan, remplacé par le Tchad. Les détenteurs d’un passeport iranien, somalien, syrien, tchadien et yéménite ne peuvent en effet plus accéder au territoire américain depuis le 30 juin dernier. Déjà, en janvier, des passagers ont été empêchés de monter à bord d’avions à destination des Etats-Unis.

En revanche, les détenteurs de la green card pourront y accéder. Ultime rebondissement le 17 octobre dernier : un juge fédéral hawaïen a déposé un recours contre le texte, retardant encore l'application de la troisième version du décret, normalement effective en octobre. Dans les faits, personne n’est donc soumis à cette législation, du fait du blocage administratif, mais le travel ban devrait donc entrer en vigueur l'an prochain.

La France, accusée pendant la campagne américaine d’être "infestée par les terroristes" par le président Trump, ne fait l’objet d’aucune mesure à ce jour, tout comme les pays de l’Union européenne.

De nouveaux contrôles de sûreté dans les aéroports

Pour se rendre aux Etats-Unis, vos clients vont devoir encore plus s’armer de patience. Depuis le 25 octobre dernier, les contrôles de sécurité se durcissent dans les aéroports pour les vols transatlantiques. Un questionnement systématique des passagers est désormais effectué par le personnel navigant des compagnies desservant les Etats-Unis au comptoir d'enregistrement ou à l'embarquement.

Ce dispositif s'ajoute à l’obtention de l’Esta avant le voyage et aux habituels contrôles d’identité et des bagages. Certaines compagnies, comme Norwegian, ont donc décidé d’ouvrir leurs comptoirs d’enregistrement 4h avant les vols pour permettre aux passagers de se plier à l’ensemble de ces nouvelles règles.

Des touristes moins nombreux aux Etats-Unis en 2016

En 2016, le nombre de touristes aux Etats-Unis a baissé de 2%, avec 75,6 millions de visiteurs. Une première depuis 2009, selon les chiffres du département du Commerce américain, publiés en août dernier. La France se classe en neuvième position, avec 1,6 million de touristes, soit une quasi stabilité par rapport à 2015 (1,62 million de touristes, 8e place du classement).

Les statistiques de début 2017 ne plaident pas pour un retour à la croissance touristique. D'après le département du Commerce américain, le tourisme étranger a baissé de près de 700 000 visiteurs au premier trimestre 2017 comparé à la même période en 2016, soit une baisse de 4,2%.

Néanmoins, les opérateurs français se veulent optimistes. Lors du Pow Wow 2017, organisé en juin dernier à Washington, le président du Visit USA Committee France Geoffrey Duval a affirmé : "Le rêve américain est toujours là. La destination n’a pas changé sous prétexte de l’arrivée d’un nouveau président ! New York et Las Vegas sont toujours là. Et surtout, les Américains sont toujours prêts à accueillir chaleureusement les touristes français. La longue histoire d’amitié entre nos deux pays est un atout indéniable."

Les chefs de produit présents au salon se sont aussi dits optimistes. "Les résultats pour La Maison des Etats-Unis sont en hausse en 2016 chez nos correspondants. (…) 2017 s’annonce sur la même lancée", confiait David Chaumeil. "Chez Jetset Voyages, les ventes ont été calmes au moment des élections [en France]. Nous avons constaté une reprise avec des dernières minutes pour l’été [2017] et des réservations pour l’automne. (…) Il n’y a donc pas d’inquiétude : les Français continuent d’aller aux Etats-Unis !", a renchéri Charles Julien, chef de produit Amérique du Nord et latine.

Manon Gayet

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format