Menu
S'identifier
Destination

Sally Balcombe (Visit Britain) : "La France reste un marché prioritaire pour la Grande-Bretagne"


Publié le : 06.03.2017 I Dernière Mise à jour : 02.01.2018
{ element.images.0.titre }}
Sally Balcombe, CEO de Visit Britain. I Crédit photo ©Visit Britain

A l’occasion d’Explore GB 2017, organisé à Brighton, la directrice générale de Visit Britain a répondu à nos questions. Et a tenu à rassurer le marché français au sujet du Brexit.

Tour Hebdo : Comment se porte le marché français à destination de la Grande-Bretagne ?

Sally Balcombe : C’est notre plus gros marché en termes de visiteurs et le deuxième en termes de dépenses, derrière les Etats-Unis. La France reste un marché prioritaire pour nous. Il est donc essentiel que les Français continuent de visiter la Grande-Bretagne ! Et nous avons les arguments pour les faire venir et revenir : des villes dynamiques et culturelles ainsi qu’un patrimoine historique important. Cette année, notre objectif est de faire sortir les touristes français de Londres et de leur faire découvrir la culture ailleurs en Angleterre comme à Hull, nommée ville britannique de la culture 2017, connue pour sa scène artistique.

THO : Que répondez-vous aux inquiétudes des professionnels du tourisme français au sujet du Brexit ?

S.B. : Qu’il n’a sûrement jamais été aussi peu cher de venir en Grande-Bretagne ! Le résultat du référendum sur le Brexit a fait chuter la livre sterling [actuellement, 1£ vaut environ 1,17€, ndlr] et c’est une bonne nouvelle. Les touristes ont une réelle opportunité à voyager en Grande-Bretagne maintenant. Plus sérieusement, personne ne peut prévoir ce qui se passera à long-terme. Ce qui est sûr, c’est que rien ne va changer durant les deux ans de négociations [entre le gouvernement britannique et l’Union européenne]. Avec l’ensemble des acteurs britanniques du tourisme, nous discutons d’ailleurs avec le gouvernement pour qu’il n’y ait pas de visa avec la France et les pays de l’UE. Nous quittons l’Union européenne mais nous ne quittons pas l’Europe.

THO : Quelles nouveautés sont attendues en Grande-Bretagne cette année ?

S.B. : Preuve que le gouvernement britannique continue de soutenir le tourisme, il a créé le Discover England Fund l’année dernière. Ce fonds est doté de 40 millions de livres [près de 47 millions d’euros] et va notamment permettre d’améliorer le réseau ferroviaire à travers l’Angleterre. Nous travaillons aussi à la rénovation et à la mise en valeur d’un certain nombre de nos monuments, que ce soit nos châteaux ou l’organisation d’expositions aux studios Warner Bros... Nous fêtons cette année les 20 ans de Harry Potter à l’école des sorciers [Harry Potter and the Philosopher’s Stone], le tout premier livre de la saga ! 2017 sera pleine de surprises !

Propos recueillis par Manon Gayet

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format