Menu
S'identifier
Destination

Madagascar veut reprendre la main sur le marché français


Publié le : 30.09.2016 I Dernière Mise à jour : 02.01.2018
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Joël Randriamandranto, président du conseil d’administration de l’Office national du Tourisme de Madagascar, sur l'IFTM Top Resa 2016. ©Anne-Claire Delorme

L’île monde a dévoilé sa nouvelle identité visuelle lors de l’IFTM, et sa stratégie pour reconquérir ses touristes perdus.

Présent en force à l’IFTM Top Resa avec un stand deux fois plus grand que l’an passé, Madagascar affiche clairement ses ambitions sur le marché français. "Nous avons voulu montrer que nous sommes très motivés pour relancer la destination", a indiqué Joël Randriamandranto, président du conseil d’administration de l’Office national du Tourisme de Madagascar le 21 septembre lors d’une conférence de presse.

Alors qu’elle totalisait quelque 375 000 arrivées internationales en 2008, son année de référence, l’île monde n’a  attiré que 244 321 voyageurs en 2015. Et dans le même temps, elle est passée de 120 000 à environ 60 000 Français alors que la clientèle italienne progresse. "Nous sommes victimes d’une image négative sur le marché français, cela a une incidence directe sur le nombre d’arrivées", a déclaré Joël Randriamandranto.

En cause notamment les faits divers qui ont émaillé l’actualité, mais aussi une série de "points de blocage" relevés par les tour-opérateurs français. "Nous sommes venus vous dire que tous ces points négatifs sont plus ou moins réglés", a affirmé le ministre du Tourisme, Roland Ratsiraka. A commencer par le sort de la compagnie nationale. Sortie de l’annexe B, Air Madagascar va bénéficier d’un plan de relance avec l’appui d’un partenaire extérieur.

Nouvelle stratégie de communication

Sur le plan des infrastructures également pointées du doigt, le ministre du Tourisme annonce "une révolution" avec la rénovation et l’extension de l’aéroport principal d’Ivato à Antanarivo (à la clef une capacité de 1,5 million de passagers et la possibilité d’accueillir les A 380 d’ici à 2019), et de celui de Nosy Bé, la réhabilitation et la construction de nouvelles routes et le projet d’ouvrir le réseau domestique afin d’abaisser les coûts du transport intérieur.

Pour doubler sa fréquentation touristique en 2018 et reconquérir les Français, les responsables du tourisme malgache misent également sur leur nouvelle stratégie en matière de communication. Outre une nouvelle identité visuelle sous le label "Madagascar Treasure island", un nouveau site internet "plus dynamique", et un film promotionnel à venir, Madagascar compte aussi s’appuyer sur le réseau avec notamment un programme de formation d’experts et un grand éductour en mai. Et face au "premier défi" qui est celui de l’image, Madagascar va investir les réseaux sociaux avec la diffusion, par une équipe dédiée déjà en place, de contenus affinitaires liés à des thématiques.

Anne-Claire Delorme

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format