Menu
S'identifier
Destination

Les calèches pour touristes à Montréal interdites jusqu'à nouvel ordre


Publié le : 19.05.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo La mise en place d'un réglement pour encadrer l'activité des promenades calèches devrait prendre au moins un an. Pendant ce temps, les touristes ne pourront plus recourir à ce moyen de transport pour visiter le Vieux Montréal. ©Jeangagnon / Wikipedia

Soucieux du bien-être des chevaux mais aussi de la protection des piétons, la mairie de Montréal met fin aux balades en calèche, le temps de mettre en place un nouveau réglément.

Les touristes ne pourront plus se laisser promener à bord de calèches dans le vieux Montréal cet été après leur interdiction annoncée hier par la mairie. "Nous mettons fin à l'exploitation des calèches", après plusieurs incidents impliquant des chevaux, a indiqué le maire de l'agglomération montréalaise Denis Coderre. "La situation a assez duré et il en va du bien-être des chevaux et de la sécurité des piétons", a t-il ajouté. 

L'administration veut "réformer cette industrie" touristique dans les rues du vieux quartier de la ville et du port pour adopter, d'ici un an, "un nouveau règlement sur les véhicules hippomobiles" destiné à "assurer le bien-être des chevaux", a promis le maire.

Les organisations de défense des animaux avaient protesté après des accidents où les chevaux avaient été mis en danger. Mercredi, Alanna Devine, de la Société de la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA), s'est félicitée de la fin d'une "activité archaïque".

Le mois dernier, un cheval avait échappé à la surveillance de son cocher et un véhicule avait percuté la calèche, provoquant la chute de la monture. L'an dernier, un cheval avait été sérieusement blessé après avoir glissé sur une plaque de métal.

Même problématique à New York

Si les cochers vont être remboursés de leur permis annuel, cette décision les prive néanmoins de leur gagne-pain. Propriétaire de deux juments et cocher depuis 33 ans, Alain Boisvert a exprimé sa colère face à cette décision brutale. "Est-ce que je mets une pancarte à vendre ?", a-t-il dit sur la chaîne RDI, déplorant l'absence de concertation avant que la mairie ne prenne cette décision.

Les balades en calèches sont aussi sources de polémique à New York. Alors que le maire de la ville, Bill de Blasio, avait fait de la suppression des calèches de Central Park une de ses promesses de campagne, deux ans après sa prise de fonction, les calèches promènent toujours les touristes. Le maire a proposé en janvier un accord prévoyant de diminuer de moitié le nombre des chevaux tirant ces calèches et de les réinstaller dans d'anciennes écuries de Central Park afin de leur éviter de traverser les rues de New York pour rejoindre le célèbre parc.

Mais la situation reste au point mort, l’accord ayant suscité de vives réactions, de la part des propriétaires de chevaux, des défenseurs des animaux et des contribuables grinçant des dents à l’idée de financer la rénovation des écuries.

F.B. avec AFP

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format