Menu
S'identifier
Destination

Egypte : le tourisme repart doucement


Publié le : 20.02.2017 I Dernière Mise à jour : 02.01.2018
{ element.images.0.titre }}
Les touristes reviennent progressivement au Caire, à Louxor et à Assouan. I Crédit photo ©Nadine Doerle/Pixabay

Pour consolider cette reprise, des fonds vont être alloués à la modernisation des infrastructures touristiques et un système d'e-visa va être lancé.

C’est un soulagement pour les professionnels du tourisme égyptiens. En décembre dernier, 551 600 touristes étrangers ont visité le pays, contre 440 000 un an auparavant à la même période, selon le bureau des statistiques égyptien.

Et cette reprise pourrait être durable : "en janvier, la situation a été bien meilleure que les années précédentes", selon la porte-parole du ministère du Tourisme, Omaïma al-Husseini. Entre octobre et janvier, le nombre de réservations "est aussi plus élevé que pour la même période il y a un an", estime Karim Mohsen, président de la Fédération égyptienne des chambres de tourisme.

Les touristes chinois, japonais et ukrainiens sont les plus présents. A l’inverse, les Britanniques, les Russes, les Français et les Allemands peinent à revenir depuis l’attentat à la bombe survenu au-dessus du désert du Sinaï le 31 octobre 2015. La Russie avait alors suspendu tous ses vols en direction de l’Egypte, et la Grande-Bretagne tous les avions à destination de Charm el-Cheikh.  

Un système d’e-visa et des fonds pour aider le secteur

Pour consolider cette reprise, le gouvernement égyptien réfléchit à un système de visa électronique pour certaines nationalités. Les ressortissants français ne sont pas concernés à ce jour par ce projet.

"Le système est déjà très simple pour les Français puisque le visa d’entrée s’obtient à l’arrivée, à l’aéroport, sur présentation d’un passeport ou d’une carte d’identité, rappelle l’office du tourisme d’Egypte à Paris. En revanche, cela peut intéresser des ressortissants d’autres nationalités résidant en France."

De son côté, la Banque Centrale égyptienne a annoncé en début d’année qu’elle allouerait cinq milliards de livres égyptiennes (plus de 290 millions d’euros) à la modernisation d'hôtels, de centres touristiques et de bateaux flottants sur le Nil.

M.G. avec AFP

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format