Menu
S'identifier
Croisière

Un navire Ponant contraint d'annuler deux escales face aux risques de piraterie


Publié le : 24.03.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo L’Austral, navire d’expédition d’une capacité de 132 cabines, devait effectuer une étape à Sandakan, au sud de la mer de Sulu, avant de rejoindre dans la même province Kota Kinabalu. © Ponant

L’Austral, paquebot d’expédition du croisiériste Ponant, a dû annuler deux de ses escales sur l'île de Bornéo suite à une demande du ministère français des Affaires étrangères.

Il y a deux semaines environ, un navire opéré par le groupe Ponant a dû annuler pour des raisons de sécurité deux escales prévues au nord-ouest de l’île de Bornéo, en Malaisie orientale. Dans une note adressée à ses passagers et également transmise à Cruise Critic, la compagnie indique avoir reçu "une recommandation du ministère français des Affaires étrangères pour éviter la zone".

L’Austral, navire d’expédition d’une capacité de 132 cabines, devait effectuer une étape à Sandakan, au sud de la mer de Sulu, avant de rejoindre dans la même province Kota Kinabalu. Située entre l’archipel des Philippines et l’île de Bornéo, la région fait l’objet d’une attention soutenue des autorités en raison d’un accroissement d’incidents liés à la piraterie maritime.

Les passagers dédommagés suite à l’annulation des deux escales

Si plusieurs navires marchands ont été attaqués ces dernières années en mer de Sulu, un risque supplémentaire pèse également sur les touristes. Le voilier d’un couple de vacanciers allemands avait ainsi été abordé aux abords des îles Tawi Tawi en novembre 2016 par des terroristes du groupe Abu Sayyaf : l’épouse avait été abattue, et son mari pris en otage puis exécuté le mois dernier suite au non-versement d’une rançon.

Devant les injonctions du Quai d’Orsay, les équipes de Ponant ont donc opté pour la prudence. La compagnie a ainsi expliqué à ses passagers qu'en raison du pavillon français arboré par ses navires, "reconnu dans le monde maritime comme l'un des plus exigeants, notamment en termes de sécurité", l'impératif de sûreté s'était imposé devant toute autre considération.

Le parcours de L’Austral a donc été réorienté en direction de Manille. Le croisiériste a par ailleurs choisi de dédommager les passagers pour cet imprévu. Durant cette escale de trois jours, ces derniers se sont vus proposer un séjour gratuit en hébergement cinq étoiles, Ponant s'engageant à leur rembourser l'équivalent de quatre jours de croisière par transfert bancaire à leur retour. Un rabais de 20% sur une prochaine expédition a également été proposé aux passagers.

Cette escale dans la capitale des Philippines, du 16 au 19 mars, fut également l’occasion pour le navire de se soumettre à un contrôle technique, à la suite de deux incidents mineurs survenus aux abords de la Nouvelle-Zélande les mois précédents, dont une collision ayant légèrement endommagé la coque.

Simon Thollot

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format