Menu
S'identifier
Croisière

Attentat du Bardo en Tunisie : une famille de victime porte plainte contre Costa


Publié le : 18.03.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Les avocats de la famille d'une victime italienne estiment que la compagnie de croisières doit "investiguer et évaluer les risques dans les zones touristiques" ©Fotolia

La famille dénonce l'offre de 150 000€ que la compagnie de croisières lui aurait présentée. Et porte plainte arguant qu'il lui incombe d'investiguer et d'évaluer les risques dans une zone touristique.

La famille d’une victime italienne de l’attentat du musée du Bardo porte plainte contre Costa Croisières.
Un an après l’attentat contre le musée Bardo à Tunis qui a fait vingt deux morts, la famille de l’une des quatre victimes italiennes, porte plainte contre la compagnie italo-américaine Costa Croisières, dont certains clients croisiéristes se trouvaient en excursion sur les lieux.

Selon la loi, les avocats de la famille d’Antonella Sesino du cabinet turinois Ambrosio & Commodo, ont déposé une demande de recours à l’amiable auprès du parquet de Turin chargé du dossier. Dans un communiqué officiel, la famille de la victime se dit "choquée par l’offre faite au lendemain même de l’attentat par Costa Croisières".

Des vidéos postées par les terroristes sur Youtube et Twitter

La compagnie aurait proposé un chèque d’un montant de 150 000€. En échange, la famille se serait engagée par écrit à ne pas engager de poursuites contre le croisiériste. Dans leur plainte, les avocats de la famille de la victime, reconnaissent que la compagnie italo-américaine ne pouvait "ni prévoir l’attentat ni l’éviter". Ils estiment en revanche, que "le voyagiste, un colosse du marché touristique international doit investiguer et évaluer les risques dans les zones touristiques".

Le cabinet a présenté à titre de preuves, des messages et une vidéo postée quelques mois avant l’attentat sur Youtube et Twitter par des terroristes. Les auteurs de cette vidéo supprimée du moteur de recherche après  l’attentat contre le musée, revendiquaient l’assassinat de l’opposant laïc Mohamed Brahmi en juillet 2013. Ils lançaient aussi un avertissement à la Tunisie en évoquant de possibles attentats. Dans l’immédiat, la compagnie Costa Croisières n’a pas réagi.

Ariel F. Dumont, à Rome
 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format