webleads-tracker

Les dossiers d'actualité

Les ventes de Lufthansa ont-elles baissé dans votre agence depuis la surfacturation des résas GDS?

  • Quatre adhérents de Manor témoignent sur Lufthansa

    Le groupe Lufthansa (Lufthansa, Brussels Airlines, Austrian Airlines, Swiss) représente 7% des ventes sur le marché français© DR

    Quatre adhérents de Manor témoignent sur Lufthansa


    Le réseau Manor a annoncé une baisse de 36% des ventes du groupe Lufthansa sur le mois de septembre et a décidé de ne pas négocier d'accord pour 2016. Cette décision intervient après la mise en place d'une surfacturation de 16€ pour toute résa effectuée via un GDS et une agence, depuis le 1er septembre.

    En marge de la convention du réseau, qui s'est tenue du 9 au 11 novembre à Madrid, quatre adhérents ont dressé le bilan des ventes de la compagnie dans leur agence.

    Laurent Brillant, directeur de Globeo Travel 

    François Piot, directeur du miniréseau Prêt à Partir

    Aurélien Rath, directeur du miniréseau Cap 5

    Claude Zibi, directeur de Rome Voyages

    Propos recueillis par Catalina Cueto

    Publié le : 13/11/2015
    • Régir
  • Laurent Brillant (Globeo Travel) : "les clients préfèrent conserver leurs données"
    Laurent Brillant, directeur de Globeo Travel
    ©CC

    Laurent Brillant (Globeo Travel) : "les clients préfèrent conserver leurs données"


    "Depuis septembre, nous avons constaté que 60% de nos clients préféraient payer 16 euros de plus pour conserver leurs données, via l'outil de réservation en ligne et l'agence. Les 40% restant ont contourné la compagnie, c'est plus facile au départ de Paris.

    En fait, le client final est pris en otage, il n'a pas vraiment le choix. Ces 16 euros représentent une augmentation déguisée du prix du billet d'avion.

    Si Manor ne renouvelle pas son contrat avec le groupe, on n'aura pas de tarif négocié, et les clients ne seront pas intéressés. Les compagnies concernées sortiront d'elles-mêmes du marché".

    Publié le : 13/11/2015
    • Régir
  • François Piot (Prêt à Partir) : "les 16 euros ne sont pas décisifs"
    François Piot, directeur du mini réseau Prêt à Partir
    ©CC

    François Piot (Prêt à Partir) : "les 16 euros ne sont pas décisifs"


    "Je n'ai donné aucune consigne à mes agences, et elles ont continué à vendre les compagnies du groupe Lufthansa via les GDS. 16 euros, cela représente environ 3% d'augmentation sur le prix du billet, ce n'est pas énorme pour mes entreprises clientes.

    Les clients sont adultes, je ne pense pas que ces 16 euros soient si décisifs. Tant que le phénomène reste à la marge, il n'y a pas d'inquiétude à avoir.

    De toute façon, aujourd'hui, je fais plus de chiffre d'affaires avec Easyjet, qui part de Mulhouse et qui offre un bon produit et un bon prix".

    Publié le : 13/11/2015
    • Régir
  • Aurélien Rath (Cap 5) : "les ventes ont baissé de 20%"
    Aurélien Rath, directeur du mini réseau Cap5
    ©CC

    Aurélien Rath (Cap 5) : "les ventes ont baissé de 20%"


    "Au total, nos ventes chez Lufthansa ont baissé de 20% depuis le 1er septembre. Nous avons donné la consigne de proposer une autre solution que les vols Lufthansa. En revanche, en tant que miniréseau du Nord, frontalier avec la Belgique, c'est plus difficile d'éviter les vols de Brussels Airlines. Cela nous mettrait les clients à dos.

    Les clients Loisirs ne font pas attention à cette augmentation de 16 euros, et les clients Business l'acceptent.

    J'espère que cette décision ne va pas initier un mouvement de fond, car cela va fragiliser notre écosystème. De notre côté, il faut montrer aux compagnies qu'on peut piloter les ventes".

    Publié le : 13/11/2015
    • Régir
  • Claude Zibi (Rome Voyages) : "je propose Lufthansa seulement si elle est incontournable"
    Claude Zibi, directeur de l'agence Rome Voyages
    ©CC

    Claude Zibi (Rome Voyages) : "je propose Lufthansa seulement si elle est incontournable"


    "Mes clients ne sont pas au courant de l'augmentation de 16 euros. A l'agence, les frais peuvent aller jusqu'à 320 euros sur un billet haute contribution.

    Mais je ne propose la compagnie que si son offre est unique et incontournable. Les ventes ne représentent pas un grand montant à l'agence de toute façon.

    Je suivrai les décisions de Manor car je ne veux pas aller contre l'intérêt du réseau. J'attends donc les consignes et je ferai passer le message à mes équipes".

    Publié le : 13/11/2015
    • Régir

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS

RECHERCHER



Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour