webleads-tracker

Les dossiers d'actualité

Pow Wow : comment vendez-vous les Etats-Unis en ce moment ?

  • Les TO témoignent

    Le Pow Wow a fermé ses portes hier, à Orlando. ©T.B.

    Les TO témoignent

    16 tour-opérateurs français ont fait le déplacement à Orlando pour participer au salon professionnel du tourisme International Pow Wow (IPW), qui a fermé ses portes le 3 juin.

    Au global, la manifestation a accueilli 6 000 participants en provenance de 74 pays, dont 1 300 acheteurs et 500 journalistes.

    A la veille de la clôture de la manifestation, lors d’une soirée festive à Universal Studios, nous avons interrogés des TO sur les tendances pour 2015. Après un excellent cru 2014, ils se préparent à une année beaucoup plus délicate. Même si pour l’heure, aucun ne constate d’écroulement des ventes. 

    - Nora Gherras, directrice Amérique Nord de Compagnies du Monde
    - Diana Valles, chef de produits USA chez Marco Vasco
    - Charles Julien, responsable de la production Etats-Unis chez Jetset Voyages
    - Sophie Carvalho, chef de produits chez Back Roads

    Propos recueillis par Thierry Beaurepère, à Orlando

    Publié le : 04/06/2015
    • Régir
  • "Beaucoup de clients demandent des devis, sans donner suite"
    Nora Gherras, directrice Amérique du Nord de Compagnies du Monde. ©T.B.

    "Beaucoup de clients demandent des devis, sans donner suite"

    "Après un début d’année en progression, grâce notamment aux tarifs que nous avons garantis jusqu’en mars, le marché s’est inversé. Les effets de la hausse du dollar se font désormais clairement sentir, et nous avons dû remonter nos prix de 8% à 10% pour les prestations terrestres au second trimestre. Beaucoup de clients demandent des devis, auxquels ils ne donnent finalement pas suite.

    Côté destinations, New York et l’Ouest américain font toujours la course en tête. Le Nord-Ouest, de Seattle à San Francisco, réalise aussi une jolie performance, grâce aux efforts des offices de tourisme. Nous avons par exemple réalisé en mars une opération à Portland, qui consistait à y délocaliser une émission de Radio Nova. Elle a permis de mettre en avant la ville, et de booster les réservations."

    Publié le : 04/06/2015
    • Régir
  • "Nous proposons de mixer les catégories d'hébergement, ou de réduire la durée du voyage"
    Diana Valles, chef de produits USA chez Marco Vasco. ©T.B.

    "Nous proposons de mixer les catégories d'hébergement, ou de réduire la durée du voyage"

    "Nous avons envoyé 4 000 clients aux Etats-Unis en 2014. Clairement, la destination fonctionne moins bien que l’an dernier. Nous avons commencé à sentir un premier ralentissement après les attentats à Paris, avant que l’effet dollar ne joue pleinement.

    Pour les clients qui hésitent, on leur suggère de modifier leurs dates quand ils le peuvent pour éviter la haute saison ; et pour réduire la note, nous leur proposons de mixer les catégories d’hébergement, de raccourcir la durée du voyage. Il faudrait que les réceptifs locaux fassent quelques efforts pour atténuer la hausse. Je suis aussi à l’IPW pour cela. Mais si certains acceptent de faire un geste, ils sont peu nombreux. Car le tourisme américain est dans une forte dynamique, avec la hausse d’autres marchés, comme la Chine."

    Publié le : 04/06/2015
    • Régir
  • "De nombreuses demandes de dernière minute"
    Charles Julien, responsable de la production Etats-Unis chez Jetset Voyages. ©T.B.

    "De nombreuses demandes de dernière minute"

    "Jetset réalise environ 10 000 pax par an aux Etats-Unis. Cette année est compliquée, avec pour l’heure un recul des réservations de 3%. Le marché s’est retourné à partir de février et les mois de mars et avril ont été très calmes, mai ayant été pénalisé par les nombreux ponts…

    Pour tous les dossiers réservés avant le printemps, nous avons garanti les prix ; depuis, nous avons été contraints d’augmenter nos tarifs car l’écart par rapport à notre brochure sortie en novembre pouvait atteindre 20%. Pour autant, les Etats-Unis demeurent une destination attrayante. Nous avons encore des demandes pour l’été. Il devient parfois difficile de trouver de la place, mais nous arrivons toujours à trouver une solution grâce aux nombreux réceptifs avec lesquels nous travaillons."

    Publié le : 04/06/2015
    • Régir
  • "Le premier trimestre s'inscrit en recul"
    Sophie Carvalho, chef de produits chez Back Roads. ©T.B.

    "Le premier trimestre s'inscrit en recul"

    "Nous avons acheté des dollars à terme, ce qui nous permet de ne pas augmenter nos prix jusqu’au 30 septembre. Malgré tout, le premier trimestre 2015 s’inscrit en recul, après un excellent automne 2014. Les clients savent très bien que, sur place, le coût de la vie sera plus cher, d’autant que nous ne faisons que des voyages à la carte.

    Nombre de devis n’aboutissent pas et beaucoup de familles préfèrent reporter leur voyage à l’année prochaine. Si l’Ouest américain demeure une valeur sûre, on constate un nouvel intérêt pour le Nord-Ouest, notamment l’Oregon et l’Etat de Washington, et une belle reprise de la Louisiane. Au final, l’année pourrait se terminer sur un recul de 10%."

    Publié le : 04/06/2015
    • Régir

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS

RECHERCHER



Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour