webleads-tracker

Les dossiers d'actualité

Le montant de la garantie financière va doubler au 1er janvier 2015

  • 5 agents de voyages réagissent

    Agences distributrices et tour-opérateurs vont être impactés par le nouveau calcul de la garantie financière. ©Fotolia

    5 agents de voyages réagissent

    Le 29 octobre dernier, un arrêté du ministère de l'Economie a modifié les conditions de la garantie financière des agents de voyages et tour-opérateurs.

    La garantie est basée sur 20% des ventes de forfaits au lieu de 10%, et sur 6% des ventes de prestations annexes, au lieu de 3%. Le montant minimum est multiplié par deux également, passant de 100 000 euros à 200 000 euros. Tour hebdo a fait réagir cinq agents de voyages.

    - Pierre Cosentino, Nautil à Paris

    - Frédéric de Coral, Thomas Cook à Deauville

    - Jean-Pierre Lorente, Bleu Voyages à Rive de Gier

    - Claude Blanc, Travel & Co à Paris

    - Christine Laborde-Turon, Desirs2reve à St-Médard

    Propos recueillis par Catalina Cueto

    Publié le : 06/11/2014
    • Régir
  • Pierre Cosentino : "Les contre-garanties seront compliquées à donner"

    Pierre Cosentino, directeur de Nautil à Paris.©DR

    Pierre Cosentino : "Les contre-garanties seront compliquées à donner"

    "On peut accepter l'idée de la réévaluation du seuil minimum de la garantie, car il n'avait pas été modifié depuis plusieurs années, mais encore aurait-il fallu la lisser jusqu'en 2018 par exemple.

    En revanche, le doublement des calculs de garantie est stupide, car les volumes d'affaires des agences ont augmenté au fil des années, et le montant des garanties également. La distribution a déjà vu passer son assiette de 6% à 10% il n'y a pas si longtemps.


    Quant aux contre-garanties, elles seront compliquées à donner pour certaines agences, par manque de fonds propres. Et comme il n'existe aucune règle précise sur le sujet, la délivrance de la garantie par les assureurs reste donc discrétionnaire.

    Pour se donner le temps de structurer en conséquence, j'incite mes collègues à renouveler leur garantie avant le 31 décembre, ce qui leur laissera un an au lieu de 60 jours"
    .

    Publié le : 06/11/2014
    • Régir
  • Frédéric de Coral : "C'est beaucoup trop rapide à mettre en oeuvre"

    Frédéric de Coral, directeur de l'agence Thomas Cook à Deauville. ©J-P. Glatigny

    Frédéric de Coral : "C'est beaucoup trop rapide à mettre en oeuvre"

    "Si je comprends bien, les professionnels ont un mois et demi pour se retourner?! Ce rattrapage est beaucoup trop important et trop rapide à mettre en oeuvre.

    Je crains que les garants, quels qu'il soient, tiquent en considérant le montant minimum de la garantie à 200 000 euros. La donne va changer, et les contre-garanties risquent d'être plus strictes.

    Ceux qui ont évité de mettre un bien immobilier en contre-garantie vont devoir reconsidérer la question. Les règles vont certainement se durcir"
    .

    Publié le : 06/11/2014
    • Régir
  • Jean-Pierre Lorente : "On a l'impression de payer pour les mauvais et les malhonnêtes"

    Jean-Pierre Lorente, Pdg du miniréseau Bleu Voyages. ©JFB

    Jean-Pierre Lorente : "On a l'impression de payer pour les mauvais et les malhonnêtes"

    "C'est une décision brutale, qui arrive dans une période atone. Avant d'appliquer une mesure aussi radicale, il aurait fallu analyser le risque de chaque type d'entreprise. Par exemple, l'activité voyage d'affaires ne génère pas de risque pour le client.

    Mettre tout le monde dans le même panier, ce n'est pas juste. En tant que distributeurs, on a l'impression de payer pour les mauvais et les malhonnêtes. Cela crée des tensions inutiles.


    En ce qui concerne Bleu Voyages, que va nous demander l'APST en 2015 ? Actuellement, c'est la holding familiale qui sert de contre-garantie, il n'est pas question de donner des garanties personnelles"
    .

    Publié le : 06/11/2014
    • Régir
  • Claude Blanc : "Le nouveau calcul est une mauvaise nouvelle"

    Claude Blanc, co-président de Travel&Co. ©DR

    Claude Blanc : "Le nouveau calcul est une mauvaise nouvelle"

    "Nous sommes tour-opérateur et nous réalisons 50% de ventes directes avec Terres de Charme et Nouvelle Zélande Voyages. Le doublement de la garantie minimum ne me paraît pas choquant, cela ne peut qu'assainir la profession.

    Mais la vraie mauvaise nouvelle, c'est le nouveau calcul pour le montant de la garantie financière, qui passe à 20%, au lieu de 10%, des ventes de forfaits en direct.


    Nous n'avons pas encore chiffré l'impact précis de la mesure, qui est brutale. Jusqu'à présent, la holding Travel & Co et des biens immobiliers servent de contre-garanties. Mais en fonction de ce que va nous demander l'APST, nous allons réagir en chefs d'entreprise et regarder ce qui est le plus intéressant sur le marché"
    .

    Publié le : 06/11/2014
    • Régir
  • Christine Laborde-Turon : "Les risques ne sont pas assez analysés"

    Christine Laborde-Turon, directrice de Désirs2reve, réseau de vente à domicile. ©J-P. Glatigny

    Christine Laborde-Turon : "Les risques ne sont pas assez analysés"

    "Je ne suis pas offusquée par les nouveaux montants de garanties et de cotisations, mais le changement est radical. Quand on est à flux tendu, cela représente des lourdes charges supplémentaires. Certes, les fonds des clients ont besoin d'être protégés mais il aurait fallu prévoir un accompagnement financier des agences ou un étalement dans le temps.

    En outre, cela risque de freiner l'arrivée de jeunes dans la profession car le ticket d'entrée est élevé. Qui plus est, le risque n'est pas assez analysé. Je trouve que les petits distributeurs membres de réseau vont payer très cher, alors qu'ils sont garantis par leur centrale de paiement.

    Au-delà de ça, le fond du problème, c'est l'absence de contrôle administratif et la lenteur du système. Les délais de réaction sont très longs"
    .

    Publié le : 06/11/2014
    • Régir

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS

RECHERCHER



le magazine

Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour