webleads-tracker

Les dossiers d'actualité

Montée en gamme du Club Med : les agences témoignent

  • Quatre distributeurs expliquent l'impact sur leurs ventes

    Le Club Med de Valmorel, l'un des villages récemment inaugurés ©DR

    Quatre distributeurs expliquent l'impact sur leurs ventes

    A l'heure où la bataille pour contrôler le Club Med fait rage, nous avons demandé à quatre agences si elles tiraient profit de la montée en gamme des Villages. 

    Selon les distributeurs interrogés, les Villages du Club Med sont faciles à vendre, même en 4 et 5 tridents, et sont rémunérateurs en raison des paniers moyens élevés. D'après nos quatre témoins, l'essentiel de la clientèle d'habitués aurait suivi la montée en gamme.

    - Didier Munin, Boiloris Voyages à Paris

    - Jérôme Balandraud, Thomas Cook à Paris

    - Vincent Bernard, Rêve Voyages à Brive

    - Philippe Estran, Plein Ciel Voyages à Aix-en-Provence


    Par Catalina Cueto

    Publié le : 19/09/2014
    • Régir
  • Didier Munin (Boiloris) : "Le Club s'est positionné là où il fallait"

    Didier Munin, Pdg de Boiloris Voyages. ©DR

    Didier Munin (Boiloris) : "Le Club s'est positionné là où il fallait"


    "La montée en gamme du Club Med est une bonne mesure. Cela le sort de la mêlée et de la concurrence. Je pense que c'est la seule politique possible pour eux, car il y a une suroffre dans la catégorie 3 tridents, qui correspond à peu près à 3 étoiles. Le Club s'est positionné là où il fallait.

    Le panier moyen est plus élevé, et donc plus intéressant à vendre en agence, même avec un taux de commission peu élevé. C'est un produit différenciant dans la formule club, qui s'adresse à une clientèle qui allait à l'hôtel auparavant. Les structures pour les enfants sont vraiment un plus.

    Mon volume d'affaires avec le Club est en constante progression. Les clients qui n'ont pas le budget adéquat, je leur propose un Eldorador par exemple."

    Publié le : 19/09/2014
    • Régir
  • Jérôme Balandraud (Thomas Cook à Paris) : "Nous captons une belle clientèle"

    Jérôme Balandraud, directeur de l'agence Thomas Cook avenue de l'Opéra à Paris. ©DR

    Jérôme Balandraud (Thomas Cook à Paris) : "Nous captons une belle clientèle"


    "La montée en gamme du Club Med a clairement bénéficié aux agences. Cela nous permet de capter une belle clientèle, que nous n'avions pas auparavant, et qui peut acheter d'autres produits par la suite.

    Le panier moyen est plus élevé qu'avec d'autres formules clubs, et ce sont des ventes faciles à réaliser, avec enthousiasme. Lorsqu'on joue le jeu, on gagne davantage grâce aux paliers d'incentive. Quant aux circuits et au bateau Club Med 2, ils sont mieux rémunérés.

    Les clients eux-mêmes reconnaissent que le Club Med est un produit à part, quand ils le comparent avec la concurrence. Ils sont prêts à investir davantage pour avoir cette différence."

    Publié le : 19/09/2014
    • Régir
  • Vincent Bernard (Rêve Voyages à Brive) : "Les clients du Club Med ne veulent pas autre chose"

    Vincent Bernard, directeur de l'agence Rêve Voyages à Brive. ©DR

    Vincent Bernard (Rêve Voyages à Brive) : "Les clients du Club Med ne veulent pas autre chose"


    "Le Club Med est dans le top 5 de nos TO depuis le début de l'année. En agence, puisque le panier moyen a augmenté, la vente est mécaniquement plus rémunératrice. En outre, les ventes sont faciles en agences, le choix est simple, il n'y a souvent qu'un Village par destination.

    Quand des clients partent en famille deux fois par an, par exemple, la facture s'élève à plus de 30 000 euros. Cela reste un produit au-dessus des autres, en prix et en qualité.

    Ceux qui ont goûté au Club Med ne veulent pas autre chose, quitte à ne pas réserver en 5 tridents, mais en 4. En tout cas, nous n'avons pas enregistré de descente en gamme des clients du Club Med, vers d'autres hôtels-clubs."

     

    Publié le : 19/09/2014
    • Régir
  • Philippe Estran (Plein Ciel Voyages à Aix-en-Provence) : "Il manque des Villages en Méditerranée"

    Philippe Estran, directeur de l'agence Plein Ciel Voyages à Aix-en-Provence. ©DR

    Philippe Estran (Plein Ciel Voyages à Aix-en-Provence) : "Il manque des Villages en Méditerranée"


    "Le Club Med est notre premier fournisseur ! Nous avons progressé de 36% cette année. C'est un produit qui correspond à notre cœur de clientèle.

    En plus des Villages 4 et 5 tridents, nous vendons beaucoup de circuits, car la gamme s'est bien étoffée et séduit une clientèle déjà habituée aux séjours en Villages. Les paniers moyens sont élevés, et la rémunération est de 10%.

    En revanche, je regrette qu'il n'y ait pas plus de clubs en Méditerranée. Celui de Turquie a fermé et celui de Sicile se remplit trop vite. L'été, cela manque. Depuis quelques années, les investissements se sont focalisés en Asie, et pas assez ailleurs."

    Publié le : 19/09/2014
    • Régir

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS

RECHERCHER



Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour